Mon fameux collègue de travail occupe, comme vous le savez, beaucoup mon esprit. Cette obsession je l'ai rarement ressenti. Je le côtoie au quotidien depuis quelques années et mon attirance pour lui va crescendo depuis un déclic il y a quelques mois, auparavant je ne prêtais pas plus que ça attention à lui. Ce qui me conforte c'est que cette attirance ne semble pas être à sens unique, je crois déceler chez lui des signes qui me laissent penser que je l'intéresse, et bien sûr c'est réconfortant et jubilatoire: il y a donc une chance que l'issue de tout ça soit favorable d'où l'intérêt de ne pas précipiter les choses, il ne faut pas que je me jette sur lui en l'embrassant fougueusement dans les toilettes, il faut au contraire trouver le moment opportun pour que les choses se fassent naturellement. Il me reste donc à créer des conditions propices à un tel événement, s'il doit avoir lieu bien entendu. Cet événement je l'imagine ainsi: des mains qui se frôlent, de légères caresses, nos regards qui se croisent et se fixent suivis d'un baiser langoureux... voilà ce que ça pourrait être, sans dire un mot, c'est un peu un rêve je l'avoue, mais il n'y a pas trente six possibilités non plus. Je travaille bien sûr à mettre en place toutes ces conditions favorables à une telle issue, si elle doit avoir lieu bien entendu.

J'ai beaucoup de signes qui laissent à penser que je suis carrément amoureux de lui. Dès le matin au réveil, j'ai son image en tête. Son absence pour congés me tourmente et j'en suis presque malade perdant tout intérêt à bosser, parce que je me rends compte que ma motivation à aller bosser n'est pas le travail mais le fait de voir mon fameux collègue de travail. J'ai aussi tendance à prêter moins d'attention à mes autres collègues de travail, ils deviennent presque invisibles et je n'hésite pas à raccourcir une discussion avec eux afin d'aller retrouver mon fameux collègue de travail qui lui est bien sûr plus intéressant à mes yeux. Ayant pris conscience de cela, j'essaye tout de même de modérer ce comportement et de rectifier le tir pour  ne pas que mes collègues se demandent ce qu'il m'arrive ou qu'ils se sentent froissés. Son regard est parfois lumineux, brillant, ses pupilles se dilatent quand on se regarde dans les yeux pendant plusieurs secondes, et c'est communicatif: ça m'a troublé plus d'une fois, je retrouvais ça dans les yeux de mon ex mari (à l'époque où il m'aimait bien sûr!). J'ai parfois des érections en sa présence, parfois je "mouille", ça fait parti de mon quotidien. Je me suis documenté sur internet sur les signes amoureux. J'y retrouve ce que je viens de dire sur le regard et j'ai trouvé une explication à ce qui se passe chez moi en sa présence (et peut-être chez lui également), en voici le schéma pour résumer:

berries22berries23berries24

Bref, je me retrouve dans les divers éléments concernant les signes cliniques de l'état amoureux que j'ai pu lire sur internet, et je crois reconnaitre des signes chez mon collègue de travail, pas de doute donc je suis bien accroc à mon collègue de travail.
Après ces explications un peu scientifiques, je suis tombé sur une page internet (http://www.aufeminin.com/astro/08amoureux/08amoureux0.asp) sur laquelle après avoir entrer ta date de naissance tu as les trois principaux signes astrologiques avec qui tu es censé être le plus compatible amoureusement. Je ne crois pas trop en l'astrologie mais je fais le truc par curiosité. Le verdict tombe: parmi les trois signes les plus compatibles je trouve le signe de mon ex mari (drôle de coïncidence...), et un autre signe que je connais également: le signe de mon fameux collègue de travail...