Pendant longtemps je pensais que la pénétration anale ne procurait du plaisir qu'à un seul des partenaires: l'actif. J'avais en tête l'idée que celui qui se faisait prendre se soumettait à l'exigence de l'un pour lui faire plaisir et ainsi mimer l'acte sexuel hétéro à savoir la pénétration vaginale, pour schématiser le passif jouait le rôle de la femme, le vagin étant remplacé par son rectum. Bref je pensais que dans un couple de mecs, un des gars se sacrifiait pour le plaisir sexuel de l'autre, pour que l'autre puisse faire des vas-et-viens en lui. C'est donc ce que je pensais, et la première fois que je me suis fait prendre, je pensais cela également. Je me disais que puisqu'il insistait tellement, et que c'était un vrai désir pour lui et que j'étais très influençable face à ce premier mec dont j'étais tombé amoureux, je ne pouvais le lui refuser et j'acceptais ainsi de passer à la casserole, de plus il fallait bien que je le fasse parce que je n'avais jamais essayé et étant jeune gay c'était un impératif de goûter aux B.A-bas du gaysex. Le début fut assez douloureux, et conformément à ce que je pensais je n'y pris aucun plaisir hormis celui d'être une lope qui a satisfait son mec, lui ayant jouit en moi. Les autres fois furent différentes, je découvrais une nouvelle sensation: le plaisir anal. Putain que c'est bon, je n'avais jamais ressenti cela. Pour être précis, le plaisir anal devrait plutôt s'appeler le plaisir prostatique qui amène à la jouissance anale. La prostate (voir schéma ci-dessous) est en effet une zone érogène. Lorsqu'elle est stimulée et touchée par une teub par exemple, cela procure une jouissance, pour faire une analogie avec les gonzesses ça correspond un peu au clitoris dans leur chatte. La nature est donc bien faite, d'une part on peut faire passer une teub par un anus, ensuite la teub peut s'enfoncer dans le rectum (voir schéma ci-dessous) et la teub va toucher une zone érogène (la prostate) qui comme par magie se trouve là... c'est bien foutue la nature, c'est une chance pour les homos. A noter au passage, que les nanas n'ont pas de prostate, elles ne peuvent donc pas éprouver de réels plaisirs anales biologiquement parlé, elles simulent donc et les nanas qui se font prendre par derrière ne sont donc que des salopes qui aiment faire plaisir aux mâles.
Vous lisez cet article et vous vous dites peut-être: "je me suis déjà fait prendre, et j'ai jamais ressenti de plaisir... je n'ai pas ressenti cette fameuse jouissance prostatique..." Nous ne sommes pas tous égaux devant la jouissance anale et cela dépend aussi de votre partenaire. Soyons clair, ceux qui disent que la taille du sexe n'a pas d'importance sont des menteurs, avec le schéma ci-dessous vous comprendrez vite pourquoi: si la teub est trop petite elle ne touchera pas la prostate, il faut donc une taille minimale de pénis pour donner la vraie jouissance anale à son partenaire. Si la taille du pénis du partenaire est correcte et que vous ne ressentez pas le big plaisir qui vous fait voir des étoiles, c'est qu'il faut changer de position: allongez-vous sur le dos, votre actif de partenaire soulèvera vos jambes et les mettra sur ses épaules et il enfoncera sa teub en vous: la stimulation prostatique est ainsi assurée, c'est "THE" position qui garantit une jouissance anale au passif. Vous êtes passif et vous vous faites prendre, vous ressentez la jouissance prostatique et vous astiquez votre teub en érection en même temps: vous pouvez alors obtenir deux jouissances en même temps, la jouissance anale et la jouissance éjaculatoire de votre teub, pour l'avoir déjà ressenti je peux vous assurer que c'est vraiment divin, c'est super bon et j'ai l'impression que l'on vide entièrement ses testicules jusqu'à la dernière goutte de sperme dans ce cas là.
massageprodtatique
Cet article semble peut-être faire l'éloge de la pénétration anale avec cette jouissance prostatique. Cependant, il y a une barrière à franchir au préalable: l'introduction du pénis du mec en vous, et c'est parfois difficile, ça peut faire mal... au début. On sait que c'est que au début que ça fait mal et que après ça fait super du bien... mais il y a le début douloureux parfois, ça peut donc être un frein à être passif, je suis d'ailleurs personnellement dans ce cas, je suis réticent à me faire prendre même si je sais que je passe à côté de plaisirs super agréables. En fait tout dépend de votre partenaire, de sa façon de s'y prendre, la façon de vous mettre en confiance et de vous détendre, et du degré d'excitation que vous avez envers ce mec. D'après mon expérience si le mec vous bouffe le derrière avant et qu'il vous lubrifie bien votre anus (ainsi que le préservatif qu'il a sur sa teub en érection), la pénétration aura de grandes chances d'être un vrai succès pour tous les deux. Amusez-vous bien, et prenez du plaisir!
Edit: Cet article traite de la sodomie et de la stimulation prostatique avec la jouissance anale qu'elle peut provoquer (orgasme prostatique). Pour être clair et précis, je précise que la sodomie peut donner trois plaisirs: deux plaisirs physiques et un plaisir mental. Le premier plaisir physique c'est la stimulation de la prostate comme évoqué dans l'article (et il se peut que certains passifs n'ont jamais eu cet orgasme), et le second plaisir est lié à une autre zone érogène qu'est l'anus, ce dernier étant constitué de nerfs multiples (beaucoup plus important chez l'homme que chez la femme). L'autre plaisir c'est le plaisir mental, le plaisir d'être soumis (se sentir lope). Personnellement je pense qu'on peut parler d'orgasme uniquement dans le cas de la stimulation prostatique.