Ce n'est pas simple de tourner la page sur quelqu'un dont vous avez été très amoureux en secret, d'autant plus quand vous devez continuer à cotoyer cette personne au quotidien parce que cette personne travaille avec vous. Par ce post, j'en profite de nouveau pour vous déconseiller fortement de tomber amoureux de quelqu'un au boulot, si vous êtes sous le charme d'un mec au boulot, n'élaborez rien comme j'ai eu l'erreur de le faire: il faut se mettre des barrières pour se préserver, ne pas mélanger boulot et sentiments amoureux. Je veux bien sûr parler de mon fameux collègue de boulot, nous étions devenus très proches, une collègue de boulot m'avait même dit que nous étions "inséparables", nous étions en effet toujours fourrés l'un avec l'autre. Si quelqu'un cherchait mon collègue de boulot on venait de manière naturelle me demander si je savais où il était, parce que nous donnions l'image de ne jamais être loin de l'autre.
Tout cela a bien changé depuis un moment... c'est en effet la "guerre froide" depuis un long moment, nous ne nous adressons plus la parole. C'est le jour et la nuit. La prise de distance est impressionnante, radicale, et persiste dans le temps. La chute a été spectaculaire, on ne s'entend plus, on ne se parle plus, on ne se regarde plus, on s'évite. Nos rapports se limitent à un "bonjour" le matin. C'est presque devenu un ennemi, je n'aurais jamais imaginé que nous en serions arrivés là. Le motif de cette guerre froide est qu'il s'est passé un truc pas bien entre nous en dehors du travail, il a un peu pété les plombs, il s'est mal comporté avec moi, il m'a super déçu, il m'a manqué de respect et ça je ne le digère pas. Je précise que ça n'a rien à voir avec une quelconque tentative d'approche physique que j'aurais pu avoir envers lui ou une quelconque révélation de mon homosexualité et de mon attirance pour lui que j'aurais pu lui faire, non je n'ai rien fait de tout cela. J'aurais pu passer l'éponge au bout de quelques semaines, mais cela m'est impossible. De plus, d'une certaine manière j'essaye de l'oublier parce que je me suis rendu compte qu'il me faisait plus de mal que de bien, il a une copine et je l'ai bien intégré, je l'ai digéré avec le temps et j'ai ouvert les yeux depuis un moment... il n'y a plus d'espoir pour moi donc je dois penser à moi et le zapper est la meilleure chose pour moi, ainsi cette énorme prise de distance suite à un mauvais comportement à mon égard de sa part est aussi un moyen de me détacher de lui, de me décrocher de lui, de perdre cette obsession maladive que j'avais pour lui. J'étais amoureux de quelqu'un qui n'était pas amoureux de moi. J'entretiens donc cette guerre froide... même si c'est par moment difficile. Quand nous nous côtoyons par obligation professionnelle il y a une tension nerveuse qui n'est pas très agréable à vivre, bonjour l'ambiance. Et parfois je me dis, putain c'est vraiment con... j'aurais envie de lui faire un câlin et de lui dire que je l'aime bien malgré tout. En effet, on ne se débarrasse pas du jour au lendemain d'un mec qui a obsédé tes pensées pendant tant de temps, tu crois avoir réussi à le zapper de tes pensées mais ça revient comme un boomerang, et puis tu as du mal à ne pas résister à mater ses fesses et sa belle gueule.